Costa Dorada


 


La Costa Daurada est la partie du littoral catalan qui s'étend de Les Cases d'Alcanar à Cunit, le long du Delta de l'Èbre, de la Mar de la Frau et de la Mar Fondal, la plupart du temps en bordure du Camp de Tarragona. Il s'agit d'une côte assez rectiligne, aux grandes étendues de plages au sable fin et doré - d'où son nom - et aux eaux peu profondes. Quelques accidents géographiques se détachent cependant de l'ensemble : le Delta de l'Èbre, le bloc calcaire du cap de Salou, qui dessine au levant le golfe de Sant Jordi, ou quelques saillies rocheuses.

Dans son ensemble, la Costa Daurada jouit d'un climat méditerranéen, bénin aussi bien en hiver qu'en été. Uair y est pur et le ciel d'un bleu intense, conséquence en hiver du mistral - appelé ici mestrai ou serè -, qui souffle du nord-ouest, et en été des brises soufflant du sud-ouest ou garbi, qui réussissent à maintenir un degré d'humidité très bas et à éloigner les brumes.

Cette douceur du climat, à même la mer, a favorisé le développement de nombreux villages. Certaines localités, telles Calafell, El Vendreil, Torredembarra, Aitafulla et, plus encore, Salou et Cambrils, ont vu leur croissance fortement encouragée par le tourisme. La ville de la côte la plus intéressante d'un point de vue culturel est néanmoins incontestablement Tarragone, en raison de son passé historique et artistique extraordinaire et de sa vitalité actuelle.

Mais la Costa Daurada c'est aussi l'arrière-pays, avec des villes comme Tortosa, Reus ou Valls, des trésors artistiques tels que les monastères de Poblet et de Santes Creus, ou encore des paysages merveilleux, comme ceux que nous offrent Els Ports de Tortosa, les montagnes de Llaberia et de Prades ou le Montsant. Ses paysages tout en contrastes permettent à qui veut les parcourir de suivre des itinéraires variés, en bord de mer ou à l'intérieur des terres.